Nouveau cette semaine - Fondation Maeght - La Cour Giacometti

Alberto Giacometti est l'un des artistes les plus visibles à la Fondation. Réunie grâce à la générosité du sculpteur, la collection de la Fondation est une des plus importantes au monde. La Fondation Maeght est la seule collection à posséder les deux versions de L'Homme qui marche.

Au sortir de la guerre, l’œuvre de Giacometti, marquée par le surréalisme, n’a pas encore pris son envol. La plupart des artistes vivent dans le quartier Montparnasse. Giacometti s’est installé rue Hippolyte Maindron, dans le XIVème arrondissement de Paris. Il aime, comme les autres artistes, fréquenter les bars de la rue Vavin et la célèbre brasserie La Coupole. Aimé le croise avant guerre, mais ce n’est qu’en 1947 qu’il lui est présenté par André Breton lors de l’exposition du surréalisme.

DLM accompagnant la première exposition Alberto Giacometti à la Galerie Maeght en 1950.

La première exposition Giacometti à la Galerie Maeght a lieu en 1950, elle comprend des sculptures et peintures réalisées avant-guerre ainsi que quelques dessins récents. Le New York Times et The Art Digest saluent l’événement. Paris est alors, encore, la capitale du monde de l’art. Cette exposition marque un nouveau départ pour Giacometti. Son art est enfin perçu à sa juste mesure

Alberto Giacometti et Aimé Maeght à la Galerie Maeght

Les expositions Giacometti se succèdent environ tous les deux ans, à la Galerie Maeght. Il réalise, ses premières lithographies sur zinc, pour illustrer Derrière Le Miroir dont les textes sont signés Jean-Paul Sartre, Jean Genet et Olivier Larronde.

En 1959, pour un projet de place à New York, projet qui n’aboutira pas, Giacometti imagine un Homme qui marche, une Femme debout et une Tête de Diego sur socle, qui résument, pour lui, toutes ses recherches.

Alberto Giacometti et Josep-Lluis Sert à la Fondation Maeght en 1964.
Aimé Maeght offre à son ami d’investir la cour de la Fondation qui est en construction sous la direction de l'architecte catalan Josep-Lluis Sert. Giacometti, en observant la statuaire égyptienne et l’œuvre de Rodin a compris que l’homme qui marche est un des thèmes les plus importants de l’histoire de la sculpture.
Alberto Giacometti inspecte la disposition de ses sculptures dans la Cour Giacometti, quelques instants avant l'inauguration de la Fondation, le 28 juillet 1964.

La cour Giacometti est dominée par le bâtiment principal et ses toits en pagode, symbole de la Fondation. D’ingénieuses claustras apportent la lumière naturelle à la salle de la mairie. La cour accueille les Nuits de la Fondation, les concerts et les grandes soirées.

Les deux versions de L'Homme qui marche détenues par la Fondation Maeght sont des œuvres exceptionnelles, car, au lieu d’une patine, les bronzes sont peints par Alberto Giacometti.
Alberto Giacometti et ses sculptures Femmes de Venise dans la Cour Giacometti, juillet 1964.
https://cdn.shopify.com/s/files/1/0515/0844/5373/files/la_place_Giacometti.jpg?v=1657103764
https://cdn.shopify.com/s/files/1/0515/0844/5373/files/Cour_Giacometti_TOP.jpg?v=1622929145
 Femmes de Venise, 1956, bronzes, chacune environ 120 cm de haut.

  Alberto Giacometti à la Fondation Maeght, 1964

Les grandes femmes debout, avec plus de 270 cm de hauteur, sont les plus grandes sculptures de Giacometti jamais réalisées.

Alberto Giacometti installe son exposition dans la Galerie Maeght, avec Femme debout et L'Homme qui marche.

 

Alberto Giacometti dans son atelier parisien.


Yoyo Maeght aux côtés de L'Homme qui marche d'Alberto Giacometti dans la cour de la Fondation Maeght.

 Magnifique, L'Homme qui marche dans le brouillard.

La collection d'œuvres d'Alberto Giacometti à la Fondation Maeght compte 35 sculptures, dont les rares bronzes des années 1930 comme Le Cube, La Femme cuillère ou l’Objet invisible. 30 dessins, portraits ou études pour des sculptures. Gravures et lithographies complètent cet ensemble remarquable.

Derrière Le Miroir spécial inauguration de la Fondation Maeght en 1964.

Portrait d'Aimé Maeght par Alberto Giacometti

Un document exceptionnel, Francis Bacon, pose avec L'Homme qui marche d'Alberto Giacometti, à la Fondation Maeght.