L'Oiseau Lunaire de Miró

Labyrinthe de la Fondation Maeght

Aimé Maeght porte toute son attention à la sculpture en marbre de Joan Miró "L'Oiseau Lunaire".
Extrait de La Saga Maeght :
"Mon grand-père a, heureusement, eu le temps de m'insuffler la passion de l'art et a fait couler dans mes veines cet amour pour la création. La Fondation, c'est l'amour et la liberté. Le public ne s'y trompe pas. Les démonstrations de tendresse envers ce lieu sont innombrables. À la Fondation, pas d'agressivité, personne ne se sent oppressé par le savoir, chacun est libre de déambuler, d'admirer, d'analyser ou, tout simplement, de passer un moment dans la nature, loin de l'agitation du bord de mer.
Aujourd'hui, la Fondation porte en elle le témoignage de tous ces anonymes qui y sont passés. Adolescente, je restai sans voix devant la Pietà romaine dont les caresses de millions de mains implorantes ont émoussé les contours.
Dans le labyrinthe, comment ne pas faire un rapprochement avec cette ferveur devant la sculpture monumentale de Miró, "l'Oiseau lunaire", qui porte les traces des mains touchant son marbre. La surface d'origine était mate, voilà maintenant que les extrémités des ailes de ce grand oiseau blanc brillent au soleil, usées par les effleurements admiratifs.
Miró pouvait-il rêver d'une plus belle patine ? C'est celle du temps, celle de promeneurs qui s'approprient cette œuvre, celle qu'aucun atelier ne peut produire, qu'aucune fortune ne peut se payer. Pour moi, la réussite de la Fondation est là, dans ce marbre blanc poli par l'amour des anonymes…/…
Je n'ai aucune nostalgie, je savoure juste le bonheur d'avoir vu tout ça, d'avoir vécu cette histoire. Ma vie est une merveilleuse aventure et ce qui m'intéresse, c'est l'aventure de demain, malheureusement, elle est loin de la Fondation."

 

Le livre La Saga Maeght par Yoyo Maeght, avec dédicace. Lien ici

La Saga Maeght par Yoyo Maeght