Fondation Maeght - Malraux

Crépuscule sur "La Fourche" de Joan Miró dans "Le Labyrinthe" de la Fondation Maeght.
Extrait de la "La Saga Maeght", édition Robert Laffont.
"En 1973, mon grand-père offre à André Malraux de monter son "Musée Imaginaire" à la Fondation Maeght. Le jour de l'inauguration André Malraux avoue : « C'est bouleversant de voir mon musée imaginaire devenu réalité. » Dans La Tête d'obsidienne, publié en 1974, il écrit : « À Saint-Paul-de-Vence, la Fondation Maeght, la seule fondation française comparable aux grandes fondations américaines, dresse au-dessus des arbres de Renoir ses toits en pagode. Je l'ai inaugurée, sans la voir, une nuit de 1964. Au ras du sol, les fumées de Giacometti tremblaient dans l'ombre ; Miró avait fiché sur le firmament provençal les cornes de ses diables et la fourche de son enfer ingénu. Les voici, les petites filles, qui m'avaient apporté les clefs de la Fondation sur un beau coussin, sont mariées. »
Aimé et Marguerite Maeght entourent André Malraux, le soir de l'inauguration de la Fondation Maeght, en juillet 1964. Florence Maeght tend les clefs de la Fondation posées sur un coussin de velours, à ses côtés, Yoyo Maeght.

 

Le livre La Saga Maeght par Yoyo Maeght, avec dédicace. Lien ici

La Saga Maeght par Yoyo Maeght