Aimé Maeght - Fantaisie

Voici un extrait de mon livre où toute la fantaisie de mon grand-père Aimé Maeght, est honorée.
En photo le voici en compagnie de Georges Pompidou, alors Président de la République, accompagné de son épouse Claude, lors d'une visite officielle de la Fondation Maeght.
"Je passe souvent à l'improviste. Auprès de mon grand-père, j'apprends. J'aime m'isoler avec lui dans sa bibliothèque, il me laisse feuilleter ses beaux livres, me montre ses dernières découvertes – les plus grands bibliophiles perdraient la tête devant de tels trésors. Il me fait écouter des disques reçus des quatre coins de la planète, commente pour moi la presse… À près de soixante-dix ans, il collectionne les œuvres vidéo. Il s'intéresse à toutes les formes d'art, à la modernité de demain. Installés sur les canapés dessinés par Charlotte Perriand, nous parlons des heures. Il m'interroge avec intérêt sur mes goûts, mes préférences, les réactions de mes amis de mon âge à tel ou tel courant.
Chaque jour, il nourrit mon esprit et forge mon regard. Il ne me parle que de beauté, d'esthétique, d'équilibre, de style, toujours de belles choses. Parfois, nous nous échappons et il me guide dans un musée, m'embarque pour visiter le chantier du futur Centre Georges-Pompidou qui ouvrira treize ans après la Fondation Maeght… C'est sur le modèle de la Fondation Maeght que le Centre Pompidou réunira collections permanentes et expositions temporaires d'art moderne et contemporain, musique, avec l'IRCAM, spectacle vivant, bibliothèque, accueil d'artistes dans des ateliers, le tout dans un bâtiment ultracontemporain. Mais tandis que je suis résolument contre sa construction en plein Paris, Papy applaudit à son implantation. « Pas de nostalgie, c'est justement au cœur de ce quartier historique que l'art le plus novateur doit s'affirmer. Retourne vivre dans une hutte à Lutèce si tu n'es pas contente ! » me lance-t-il. Plus de cinquante ans nous séparent et c'est pourtant lui le plus jeune d'esprit.
Avec lui, tout est sujet à conversation enflammée : quel est le rôle de l'État, qu'est-ce qu'un collectionneur, les galeries sont-elles nécessaires aux artistes, les artistes sont-ils gérables, faut-il les médiatiser ? Il n'est jamais pris de court car il se pose sans cesse les questions sur son époque. Tant de choses l'enthousiasment. Plus que ses passions, il me transmet LA passion."

 

Le livre La Saga Maeght par Yoyo Maeght, avec dédicace. Lien ici

La Saga Maeght par Yoyo Maeght