.Tal Coat - le silence

Mur d’enceinte de la Fondation par Pierre Tal Coat, 1964, mosaïque en pierres et marbres, 4670 x 310 cm
Mur d’enceinte de la Fondation par Pierre Tal Coat, 1964, mosaïque en pierres et marbres, 4670 x 310 cm

Le peintre Tal Coat (1905-1985) expose ses peintures pour la première à la Galerie Maeght, à l’âge de 49 ans, en 1954. Des œuvres abstraites essentiellement inspirées de sa Bretagne natale (son père était marin pêcheur).

En 1960, il montre ses dessins de la période aixoise (1947-1950), région où, à diverses reprises, il médite la leçon de Cézanne.

Il réalise la mosaïque du mur d’enceinte de la Fondation Maeght, une grande réussite où l’on perçoit son sens de la matière.


Pierre Tal Coat dans son atelier, Saint-Pierre-de-Bailleul, 1972.

« Tal Coat est souvent chez nous. Toute sa vie, il a été obsédé par trouver des matières nouvelles, des matériaux et des médiums nouveaux. Il veut des blancs, des blancs absolument purs et mats, d’ailleurs il est allé en Espagne étudier les blancs de Vélasquez. » Dira Aimé Maeght de son artiste dont il éditera de nombreuses séries de gravures et qui, en 1968, participe à l’exposition itinérante à travers les Etats-Unis « Painting in France ». Tal Coat séjourne souvent à Saint-Paul, sa fille, Pierrette, l’accompagne.

Pierre Tal Coat, L’Âge de fer I, 1956, huile sur toile, 153 x160 cm
Pierre Tal Coat, L’Âge de fer I, 1956, huile sur toile, 153 x160 cm.
Pierre Tal Coat, Sans titre , encre sur papier, 27,5 x22 cm.
Pierre Tal Coat, Sans titre , encre sur papier, 27,5 x22 cm.
Pierre Tal Coat à un vernissage.
Pierre Tal Coat à un vernissage.

 

blmod bltal