Kuroda - Figure Non Figure

L’humain, dans la peinture de Kuroda, semble revêtir une apparence presque géométrique, la figure est devenue symbole.

Weeping through the light, 1991 - 270 x 160 cm
Figure Bleue, 2008 - 300 x 200 cm
Passage VI, 2005 - 200 x 200 cm

Aki Kuroda cherche à perturber l’équilibre entre figuratif et non-figuratif. Pour lui, comme pour de nombreux artistes tels que Miró, Klee, Picabia ou Man Ray, mais aussi Rothko ou Kelly, un art abstrait qui refuserait le lien à la réalité ne peut exister.

 

 Sans titre rouge, 1989 - 270 x 160 cm

La silhouette féminine qui ponctue son œuvre ressemble à une cariatide. Mais cette figure n’est pas totalement humaine, dans une projection futuriste, et peut-être prémonitoire, l’être, débarrassé de son enveloppe charnelle, prend l’apparence d’un robot, froid et dénué de sensibilité.

 

Bois gravés, 1994 et gravure, 1990

Parfois cette forme longiligne se métamorphose en une étroite ouverture, une entrée, une brèche sur un autre monde. Elle devient le passage entre la réalité et le rêve, entre la Terre et le Cosmos.

 

Exposition "Sidéral Blue"
Centre d'Art Bouver-Ladubay, Saumur, 2018

Kuroda 110492, Acrylique sur papier 63 x 90 cm, 1990

Kuroda 110343, 63 x 90 cm

 

Kuroda 3396, Saturne II, 270 x 160 cm, 1988

 

Aki Kuroda a crée une sérigraphie originale ici.